CCEAE/CCGES-Université de Montréal
--
ACCUEIL ENSEIGNEMENT RECHERCHE CONTACT CENTRE AT YORK UNIVERSITY
du jeudi 18 au lundi 29 octobre 2012

Séminaire intensif en études européennes

Ce séminaire s’occupera de la crise de l’euro et au défi que cette crise pose au projet de l’intégration européenne. Bien au-delà d’une analyse événementielle de l’actualité européenne et des débats/reproches politiques que la crise de l’euro suscite, le séminaire cherchera à situer les conflits actuels au sein de l’Union européenne dans la longue durée de la sociologie historique de l’État en Europe. Le séminaire se penchera donc sur la complexe et dynamique relation entre l’émergence de l’État bureaucratique moderne et celles du marché et de la société civile, telle que cette relation s’est déclinée dans les différentes sociétés européennes. Il explorera les différents modèles de développement de l’État (plus ou moins) libéral dans les pays principaux (Grande Bretagne, France, Allemagne, Italie) et évaluera le projet de l’intégration européenne comme aboutissement ou comme épuisement de la logique du mode libéral de gouverner les rapports entre État, société et marché. Enfin, le séminaire tentera de comprendre les différentes stratégies de sortie de l’impasse européenne actuelle selon les différents modèles de développement pratiqués et selon des logiques soit de renouvellement soit de dépassement du libéralisme.

En plus de consulter de la documentation sur l’histoire du projet européen et sur sa crise actuelle, le séminaire s’appuiera sur un cadre théorique inspiré d’auteurs classiques tels que Weber, Foucault, Polanyi, Anderson, Tilly et Moore. Ce cadre théorique sera élaboré au cours de 3 séances préparatoires à un séjour d’études intensives d’une semaine à l’Académie européenne d’Otzenhausen dans la Saar (Allemagne), à proximité des institutions européennes les plus importantes à Luxembourg, Bruxelles, Strasbourg et Francfort. Suivra un court séjour à Berlin et à l’Académie Genshagen. Le séjour d’études permettra aux étudiants de profiter non seulement des visites des institutions eruopéenes et allemandes, mais surtout de conférences et de présentations par des protagonistes de l’intégration européenne et de sa crise, à savoir représentants de gouvernements nationaux, fonctionnaires européens, leaders de partis politiques, syndicalistes etc. Ils profiteront aussi d’échanges avec des étudiants européens qui participeront au séminaire pendant la partie allemande. Ces étudiants proviendront des Universités de Saarbrücken et de Trèves, deux universités avec lesquelles l’Université de Montréal a signé une entente de coopération. Des professeurs des deux universités assumeront une partie de l’enseignement du séminaire conjointement avec le responsable du cours, le professeur McFalls. Le séminaire s’inscrit également dans le cadre d’un projet de développement d’une école doctorale transatlantique reliant les trois institutions.

L’évaluation des étudiants se fera sur la base d’un court travail de synthèse théorique à préparer avant le séjour d’études en Europe (20%), sur la base de la participation active aux discussions du groupe avant et pendant le séjour d’études (20%) et sur un travail de recherche s’appuyant sur le contenu des séminaires et présentations lors du séjour d’études (60%).

Le séjour d’études aura lieu pendant la semaine d’activités libres de l’automne avec un départ de Montréal prévu le jeudi 18 octobre et un retour de Berlin le lundi 29 octobre.

Les étudiants inscrits au séminaire auront à déboursé 500$ de contribution aux frais de séjour en Allemagne ; les autres frais de séjour ainsi que les coûts du voyage transatlantique seront assumés par les Fondations ASKO et Genshagen et par la Direction des relations internationales de l’Université de Montréal.

Pour plus d’information et pour y participer et vous inscrire, contactez Laurence McFalls : laurence.mcfalls@umontreal.ca