CCEAE/CCGES-Université de Montréal
--
ACCUEIL ENSEIGNEMENT RECHERCHE CONTACT CENTRE AT YORK UNIVERSITY

Rapport de séjour - Nicolas Martin - 2008

Présentation
C’est avec grand plaisir que je remets ce rapport de séjour au Centre canadien d’études allemandes et européennes en guise de résumé de mon dernier passage en Allemagne. Ce séjour a eu lieu du 14 au 26 octobre 2008. À titre d’étudiant en Administration publique internationale, je m’intéresse particulièrement aux relations du Québec avec le monde germanophone (Allemagne, Autriche et Suisse) et au développement régional bilatéral. C’est pourquoi cette proposition de séjour aux confins de l’Allemagne a tout de suite suscité mon intérêt.

Description du projet
Organisé par le bureau de l’Université York du Centre, ce séjour exploratoire intitulé The Great Transformation : Economic Reconstruction, Social Change and Cultural Heritage in Eastern Germany portait sur la situation économique, sociale, politique et culturelle de l’ex-République Démocratique d’Allemagne (RDA), presque 20 ans après l’unification des deux Allemagnes.

Objectifs du projet
L’idée principale était d’effectuer une visite de terrain, afin de sonder les gens vivant dans l’est de l’Allemagne contemporaine. La sélection des participants fut faite avec soin, afin de constituer une équipe multidisciplinaire pouvant instruire chacun d’entre nous de sujets inhérents à la région des « nouveaux Länder ». Le séjour était conçu de manière à permettre une appropriation de la théorie par la rencontre de gens du milieu concerné et de laisser place à la découverte grâce aux activités sociales organisées en sus.

Lieux
Le séjour a débuté à Berlin, où nous sommes demeurés 3 jours, s’est poursuivi à Frankfort/Oder (avec une nuitée à Słubice, en Pologne), puis à Cottbus, à Görlitz, Dresde et finalement à Leipzig. Nous avons séjourné dans de petits hôtels, des auberges de jeunesse et chez l’habitant.

Réalisations
De nombreuses rencontres thématiques ont permis d’enrichir considérablement mes connaissances à propos de l’est de l’Allemagne. Tout d’abord, nous avons eu la chance de rencontrer le ministre fédéral responsable des nouvelles provinces, M. Wolfgang Tiefensee (SPD), qui nous a entretenus de sa vision pour cette région. Une autre rencontre fort intéressante a eu lieu à l’Université européenne Viadrina, où des professeurs et des dirigeants nous ont fait part des possibilités d’études supérieures à leur établissement et où j’ai réalisé le pouvoir d’attraction de cet établissement pour les étudiants provenant des pays voisins à l’est. À Großräschen, région de Lausitz, la visite d’un ancien site de mine de charbon à ciel ouvert fut extrêmement impressionnante, puisqu’elle m’a permis de réaliser à quel point la perte de cette industrie au milieu des années 90 a pu être catastrophique pour cette région. Le projet de revitalisation des anciens sites en lacs artificiels à vocation touristique a soulevé beaucoup d’admiration et d’incrédulité chez moi et mes collègues. Un autre aspect du développement économique concerne plus précisément la Saxe et son créneau de l’énergie solaire. Les nombreuses entreprises qui s’y installent depuis les années 2000 ont valu à la Saxe le surnom de Solar Valley, et en ce sens nous avons pu visiter une usine canadienne de fabrication de cellules photovoltaïques à Bischofswerda. L’apport d’une usine de haute technologie dans de type de ville peut certainement contribuer à stimuler toute la communauté d’environ 12 000 habitants. Finalement, la visite de Leipzig m’a permis d’en apprendre beaucoup sur la police secrète, la Statsi, sur les derniers moments de la RDA et sur le mouvement citoyen de 1989, grâce à la rencontre d’une activiste de la Nikolaïkirche, de la visite du Musée Runde Ecke et du Forum d’histoire contemporaine à Leipzig.

Organisateurs
Ce superbe périple n’aurait pu être possible sans l’organisation minutieuse et professionnelle de John Paul Kleiner, coordonnateur du Centre à l’Université York, et l’accompagnement enrichissant de Markus Funk, professeur invité du DAAD également à l’Université York. Le soutien du Centre à Montréal figure parmi les contributeurs appréciés.

Je salue particulièrement l’engagement du Centre canadien d’études allemandes et européennes envers le rapprochement des cultures nord-américaines et européennes et pour sa coopération aux séjours d’étude à l’étranger.

NICOLAS MARTIN

Sites Internet pertinents
Université Viadrina http://www.euv-frankfurt-o.de/de/index.html

Région de Lausitz (en allemand) http://www.lausitzerseenland.de/index_willkommen.php

Musée populaire de Eisenhüttenstadt (en allemand) http://www.alltagskultur-ddr.de/pages/home.html

Usine du domaine de l’énergie solaire à Bischofswerda (site en anglais) http://www.arisetech.com

Forum d’histoire contemporaine de Leipzig http://www.hdg.de/index.php ?id=4719&L=2&cHash=a44384d515