CCEAE/CCGES-Université de Montréal
--
ACCUEIL ENSEIGNEMENT RECHERCHE CONTACT CENTRE AT YORK UNIVERSITY

Rapport de séjour 2009 - Pierre-François Noppen

RAPPORT DE STAGE

Séjour à l’Institut für Sozialforschung et aux Archives Adorno

Le projet de stage que j’ai soumis pour évaluation en octobre 2008 comportait deux volets : un séjour à l’Institut für Sozialforschung (IfS) à la Johann-Wolfgang-von-Goethe-Universität à Francfort et un séjour aux Archives Adorno, logées à la même enseigne. Il s’inscrivait dans mon projet de recherches postdoctorales, financé pour l’essentiel par le CRSH (« Theodor W. Adorno et le projet d’une théorie post-hégélienne de la dialectique : la question de l’ancrage historique des concepts », 2007-2009). La bourse obtenue (1400$) du CCEAE a contribué au financement de mon séjour à Francfort qui s’est déroulé du 1er mai au 31 juillet 2009. Mon séjour m’a permis d’atteindre et dépasser l’un des objectifs que je m’étais fixés en 2008 (travailler à l’atteinte des objectifs pratique et théoriques de mon projet de recherches postdoctorales) ; j’ai dû cependant reporter l’atteinte du second objectif que poursuivait mon projet (compléter mes recherches documentaires aux archives), sans toutefois que cela ne mine le progrès de mes recherches. Ce séjour m’a ainsi permis d’atteindre certains objectifs de mon projet de recherches postdoctorales. Le professeur Axel Honneth, qui m’avait lancé l’invitation au cours de l’été 2008, m’a accueilli à l’IfS dès mon arrivée en début mai. Il m’a offert un espace de travail comprenant une imprimante, photocopieur et accès internet, ainsi qu’un accès aux bibliothèques du centre, du département de philosophie et de l’université. Il m’a invité à participer aux activités organisées de l’IfS (conférences, débats, groupes de travail), à assister aux séminaires données au département de philosophie (qu’il dirige) et à participer à son séminaire doctoral (Kolloquium). Il m’a présenté ses principaux collaborateurs à l’IfS et ses assistants de recherche au département de philosophie. J’ai ainsi pu, dès mon arrivée, m’intégrer à la communauté de recherche de l’IfS et du département de philosophie. L’essentiel des activités se déroulaient en allemand bien qu’un nombre important de groupes de travail aient eu l’anglais pour langue de travail, notamment autour du Kolloquium d’Axel Honneth et du pôle d’excellence Normative Orders. J’ai découvert à l’Université de Francfort un milieu de recherche extrêmement dynamique. Avant mon arrivée, mon attention était entièrement tournée vers l’IfS. J’y ai découvert un centre de recherches interdisciplinaires très vivant, principalement axé sur la recherche empirique, sans pour autant que les considérations plus strictement théoriques soient écartées. Au contraire, le projet d’Axel Honneth donne l’orientation principales aux recherches qui y sont menées tout en respectant la diversité des intérêts qui y sont représentés. Grâce aux soins d’Axel Honneth, j’ai aussi pu rapidement me familiariser avec les activités du département de philosophie et du pôle d’excellence “Normative Orders”, où les questions philosophiques sont à l’ordre du jour. J’ai ainsi pu nouer des liens avec bon nombre de chercheurs, jeunes et expérimentés, qui venaient d’Allemagne et d’ailleurs pour poursuivre leurs recherches dans le domaine de la Théorie critique. Je mentionne quelques événements qui ont marqué mon séjour. L’occasion du soixantième anniversaire d’A. Honneth, en juillet, a donné lieu à une série de publications et à plusieurs célébrations, dont un colloque international à l’Université de Francfort, dans le cadre des “Normative Orders” et un atelier à l’IfS sur un work in progress d’A. Honneth. Le quatre-vingtième anniversaire de Jürgen Habermas a été célébré à Francfort en juin et a donné lieu à une série de publications. Sur l’invitation d’A. Honneth, le philosophe Jacques Rancière est venu débattre de sa conception du politique. En plus de participer aux rencontres hebdomadaires, j’ai pu me familiariser avec les publications de l’IfS, dont son nouvel organe (Westend. Neue Zeitschrift für Sozialforschung), de même qu’avec les publications de bon nombre de chercheurs gravitant autour de l’IfS. Mon séjour m’a permis de terminer la rédaction d’un article et de le soumettre pour évaluation dans un périodique de philosophie (« The Practice of Philosophical Critique. Reflection on the Young Adorno’s Materialism ») et de commencer l’élaboration d’un article sur la conception adornienne de la métaphysique. Le professeur Honneth m’a aussi mis en contact avec Christoph Gödde et Henri Lonitz qui dirigent actuellement les Archives Adorno à Francfort. Cela m’a évité de devoir me rendre à Berlin pour consulter les archives. Des conflits d’horaire, déplacements et autres contretemps ont fait en sorte que je n’ai pu rencontrer Messieurs Gödde et Lonitz que deux semaines avant la fin de mon séjour. Ils ont néanmoins rapidement mis des copies des manuscrits que je souhaitais consulter à ma disposition en plus de me présenter l’ensemble de la collection. Faute de temps, j’ai dû me contenter de survoler l’un des manuscrits, ce qui m’a convaincu de l’intérêt de ces manuscrits pour mes recherches à plus long terme. J’ai donc convenu avec eux de consulter les manuscrits lors d’un séjour ultérieur. Mon séjour m’a convaincu du fait que, ensemble, l’IfS, le département de philosophie et le pôle “Normative Orders” constituaient un environnement de recherche exceptionnel dans mon domaine. C’est ce qui m’a poussé à développer, de concert avec les professeurs A. Honneth et Christoph Menke, un projet de recherches qui me permettrait de séjourner à Francfort de mai 2010 à avril 2012.