CCEAE/CCGES-Université de Montréal
--
ACCUEIL ENSEIGNEMENT RECHERCHE CONTACT CENTRE AT YORK UNIVERSITY

La modernité religieuse dans la pensée sociologique. Ernst Troeltsch et Max Weber

Pierre Gendron
Préface de Guy Rocher

Résumé :

L’année 2005 n’aura pas été marquée seulement par le centenaire de la loi française sur la séparation de l’Église et de l’État ; trois autres événements ont aussi particulièrement retenu l’attention dans le domaine politico-religieux. D’abord l’élection de Benoît XVI (Joseph Ratzinger), qualifié de « pape pour l’Europe », mais dont le rapport à la modernité semble difficile. Ensuite, le rejet du projet de constitution européenne par la France et les Pays-Bas, qui rend possible une éventuelle réouverture du débat sur l’inclusion de la référence religieuse dans le préambule de cette constitution. Enfin, le début officiel des négociations relatives à la candidature de la Turquie à l’Union européenne, qui a ravivé de vieilles craintes à l’égard du monde musulman. Chacun de ces points soulève des interrogations concernant le rôle des Églises dans le projet d’une Europe sociale, la signification de l’héritage religieux dans l’histoire de l’Europe et l’importance du dialogue interreligieux dans la construction européenne. Sur toutes ces questions, le présent ouvrage apporte un éclairage nouveau.

Cet ouvrage a pour objet la notion de modernité religieuse. Il s’efforce de donner un contenu précis à cette notion à partir d’une problématique de type historique, celle de l’accession à la modernité, écartant l’approche habituelle basée sur la définition de la religion. Il propose une démarche remontant à la réflexion menée conjointement par deux des fondateurs de la sociologie des religions : Ernst Troeltsch (1865-1923) et Max Weber (1864-1920). Ce retour aux origines de la pensée sociologique en Allemagne fait ressortir chez Troeltsch - sur le fond de sa rencontre avec la pensée de Weber - une vision des rapports entre la religion et la culture qui s’accorde avec la conviction que l’avenir de la religion demeure ouvert dans le contexte de la modernité. Or, cette vision a le grand mérite de postuler, d’une manière qui peut paraître aujourd’hui à contre courant, la nécessaire coexistence de l’individu moderne et des institutions. Pour cette raison, l’ouvrage ne manquera pas d’intéresser les responsables politiques et religieux. Il rejoindra aussi les personnes qui cherchent à donner un fondement religieux à leur engagement social. Les spécialistes, pour leur part, y trouveront une information de qualité, qu’ils soient sociologues, historiens, théologiens ou philosophes.

A propos de l’auteur
Philosophe intéressé par les questions d’épistémologie, Pierre Gendron a fait une partie de ses études en France (licence en philosophie, Centre Sèvres, Paris). Après son admission à l’Université de Montréal (Faculté des arts et des sciences), il a poursuivi des recherches sur le problème des fondements scientifiques de la médecine en vue de l’obtention d’un doctorat en philosophie. Sa thèse a donné lieu à la publication d’un premier ouvrage intitulé Claude Bernard : Rationalité d’une méthode (Paris : Vrin, 1992). La Modernité religieuse dans la pensée sociologique est la reprise d’une deuxième thèse de doctorat que l’auteur a soutenue à l’Université McGill (Faculty of Religious Studies).

TABLE DES MATIÈRES

Préface

Introduction

Chapitre 1
RELIGION ET MODERNITÉ
1. Deux fondateurs de la sociologie des religions
2. L’objet propre de la science sociale
3. Une élucidation du sens de la modernité 4. Le christianisme dans le monde moderne

Chapitre 2
HISTOIRE ET SIGNIFICATION
1. L’École dite de l’histoire des religions
2. Le problème universel de la théodicée
3. Une illustration du paradoxe des conséquences
4. Le processus historique de sortie de la magie

Chapitre 3
SÉCULARISATION ET FOI CHRÉTIENNE
1. La sécularisation interne et ses effets
2. Les religions dans l’espace public
3. L’importance des questions sociales
4. Institutions religieuses et société

Chapitre 4
LE FAIT RELIGIEUX DANS LA CULTURE
1. Bible et histoire sociale
2. Théologie libérale et mouvements sociaux
3. L’Église, l’État et la société civile

Conclusion

Bibliographie sélective

120 pages
2006
Collection : Pensée allemande et européenne
ISBN : 2-7637-8312-0
Prix : 25 $