CCEAE/CCGES-Université de Montréal
--
ACCUEIL ENSEIGNEMENT RECHERCHE CONTACT CENTRE AT YORK UNIVERSITY

Max Weber et les relations ethniques

Du refus du biologisme racial à l’État multinational

Elke Winter (Préface de Philippe Fritsch)

Suivi de
Le débat sur « race et société » au Premier Congrès des sociologues allemands (1910), traduit de l’Allemand par Vanessa Wilkening

Cet ouvrage offre une synthèse de l’apport théorique de Weber dans le domaine des relations ethniques. Il rend ainsi actuelle une œuvre classique en la transposant dans un des champs d’interrogation socio-politique et scientifique les plus importants de nos jours. L’ouvrage rend accessibles pour la recherche et les études en sciences sociales des concepts développés par Weber, en allant au-delà de l’aspect fragmentaire de son œuvre et les différents usages qui en ont été faits.

L’analyse se consacre à trois notions en particulier : « race », « groupe ethnique » et « nation », toutes trois rapportées à leur contexte historique et en même temps considérées comme concepts clés de la recherche contemporaine. En deuxième partie, l’ouvrage contient la traduction française du débat important sur « race et société » au Premier Congrès des sociologues allemands de 1910.

À propos de l’auteur :
Elke WINTER a fait des études supérieures en sociologie à Berlin, Salamanca (Espagne), Montréal et Toronto. Ses recherches portent sur les relations ethniques, la formation des nations et le pluralisme en Allemagne, en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord. Elle termine présentement à l’Université York une recherche sur les représentations de la diversité canadienne.

236 pages
2004
ISBN : 2-7637-8053-9

Prix : $25