revue Eurostudia-Le Centre canadien d'�tudes allemandes et europ�ennes
ACCUEIL Numéros précédents Contact et abonnement

Les souverains au marché. Les groupes de consommateurs et la citoyenneté (sans État ?) dans l’Union européenne

Deutsch | English

Elizabeth Covington (University of Wisconsin-Madison)

L’élargissement de l’Europe et la mondialisation modifient profondément le consumérisme européen. Dans ce contexte nouveau, les conditions subjectives, locales et nationales pour défendre les consommateurs au niveau social et politique connaissent des mutations importantes. Je vais recourir à certains discours et publications sur les organismes génétiquement modifiés pour suggérer que ce que les consommateurs gagnent en termes d’influence, d’une part, à travers la création d’agences internationales, d’ONG et par l’important militantisme sur Internet, ils le perdent peut-être, d’autre part, dans le sens d’une diminution de possibilités pour responsabiliser leurs gouvernements locaux. Plus encore, les moyens grâce auxquels on crée des consommateurs « européens » - probablement une « classe objet », pour le dire dans les termes de Pierre Bourdieu - ne témoignent pas seulement d’une érosion de la souveraineté nationale et de sa crise, mais produisent peut-être en même temps une espèce de « récit de la consolation » au regard de l’échec de la démocratie.