CCEAE/CCGES-Université de Montréal
--
ACCUEIL ENSEIGNEMENT RECHERCHE CONTACT CENTRE AT YORK UNIVERSITY
le jeudi 23 février 2017

Les jeudis du cinéma allemand : Die verlorene Ehre der Katharina Blum

Présentés par le Centre canadien d’études allemandes et européennes (CCEAE) et le IRTG, en collaboration avec le Goethe-Institut et le Département de littératures et de langues du monde

Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, C-1017-02

De 16 h 15 à 18 h 15

Entrée libre

Les jeudis du cinéma allemand reprennent leurs séances à l’Université de Montréal pour la troisième année consécutive ! Quatre longs-métrages issus de la culture germanique seront ainsi projetés durant la session d’hiver, à raison d’un film par mois, de janvier à avril, pour votre plus grand plaisir. Cette année, les jeudis du cinéma allemand s’inscrivent dans le cadre du cours ALL 3273 – Le roman allemand contemporain, et mettent à l’honneur le cinéaste et l’écrivain.

Jeudi 23 février 2017

Die verlorene Ehre der Katharina Blum (L’honneur perdu de Katharina Blum) Carrefour des arts et des sciences (C-1017-02) Die verlorene Ehre der Katharina Blum, Volker Schlöndorff-Margarethe von Trotta, RFA, 1975, 106 min (allemand, sous-titré en français) La projection sera précédée d’une brève introduction à deux voix assurée par Barbara Agnese et Jenny Brasebin du Département de littératures et de langues du monde (contact : jbrasebin@gmail.com).

Cologne, février 1975. Le carnaval bat son plein, et à l’occasion d’une soirée costumée, Katharina Blum s’éprend d’un jeune homme prénommé Ludwig, qui finit par passer la nuit chez elle. Le lendemain matin, alors que Ludwig vient de s’éclipser, des forces armées s’introduisent avec fracas dans l’appartement de la jeune femme : son amant serait en réalité un dangereux terroriste traqué par la police. Accusée d’être sa complice, Katharina est emmenée pour un interrogatoire. Les détails de son intimité sont dès lors scrutés à la loupe et jetés en pâture au public dans les pages des tabloïds. C’est à cet instant que tout bascule… Adapté d’un roman de Heinrich Böll (prix Nobel de littérature en 1972) par deux éminents représentants du Nouveau cinéma allemand, ce thriller politique plonge le spectateur dans l’atmosphère tendue des Années de plomb et dénonce la collusion existant entre un pouvoir répressif et une certaine presse à scandale.