revue Eurostudia-Le Centre canadien d'�tudes allemandes et europ�ennes
ACCUEIL Numéros précédents Contact et abonnement

La quête de l’identité européenne

Eurostudia, vol.1, no.1, juin 2005
Deutsch | English
Konstantinos Arvanitakis, McGill University
Une lecture de Homère, de Platon et des tragiques grecs nous permet de supposer qu’a la source des questions identitaires telles qu’elles se posent à notre réflexion, on peut dégager le mythe d’une blessure originaire. Ce mythe, celui du schisme d’un Tout originaire, dont l’on trouvera la forme la plus flagrante dans le discours d’Aristophane tiré du Banquet de Platon, nous semble en retour porter la possibilité même d’une réflexion sur l’identité, tant personnelle que collective, et ainsi commander de loin, comme trauma sur lequel s’est et se bâtit toujours l’ontologie de l’identitaire, la matrice de notre conception nécessairement intersubjective de l’« Europe ». C’est sur cette nécessité que débouche notre réflexion, tirant la conclusion qu’une fois cette blessure originaire reconnue comme trauma collectif, l’identité se donne comme le passage obligé, par une réactualisation constante de la tragédie, vers la figure de l’altérité.