revue Eurostudia-Le Centre canadien d'�tudes allemandes et europ�ennes
ACCUEIL Numéros précédents Contact et abonnement

L’Union Européenne et la question du multilinguisme

Eurostudia, vol.1, no. 1, juin 2005
Deutsch | English
Hans-Jürgen Lüsebrink, Universität Saarbrücken
L’article 128 du traité de Maastricht affirme une volonté de plurilinguisme pour l’Union Européenne. L’analyse statistique des différents programmes linguistiques visant à la réaliser découvre pourtant un clivage entre cette volonté politique et les pratiques croissantes, tant au niveau de la culture politique des différents états membres que celle spécifique aux instances de l’Union Européenne en-soi, qui démarquent une tendance à adopter un modèle monolingue. Ce modèle « économique », selon la distinction de Harald Weinrich, qui privilégie l’efficacité à la diversité pose problème lorsqu’il envahi le domaine des sciences humaines par le biais des pratiques administratives de recherche et de traduction, puisque les disciplines des sciences humaines peuvent difficilement être séparées des réflexions herméneutiques où elles trouvent, sinon leur objet propre, du moins une certaine forme discursive qui les définissent. À ce modèle « économique », il faut alors privilégier un modèle « écologique » des langues afin de repenser la place de l’université au sein d’une Union Européenne plurilingue.