revue Eurostudia-Le Centre canadien d'�tudes allemandes et europ�ennes
ACCUEIL Numéros précédents Contact et abonnement

De l’exceptionnalisme à la normalité - état des lieux sur l’européanité de la Suisse

Eurostudia, vol.1, no. 1, juin 2005
Deutsch | English
Manuel Meune, Université de Montréal
Bien que n’étant pas membre de l’Union européenne, la Confédération suisse est entraînée dans l’aventure identitaire continentale. La question de l’adhésion n’est toujours pas à l’ordre du jour, mais les débats entre défenseurs et pourfendeurs de l’approche actuelle - dite « bilatérale » - des relations avec l’UE n’en font pas moins rage. En 2004, la perspective d’une adhésion au Traité de Schengen a ravivé les discussions sur les frontières nationales, sur les liens entre étrangers et autochtones, et certaines approches ethnicisantes ont parfois malmené l’idéal de la « nation de volonté » suisse. Par ailleurs, les progrès de l’anglais comme première langue étrangère enseignée en Suisse posent la question de la pérennité du modèle plurilingue helvétique, en même temps qu’ils renvoient aux défis de la construction européenne.