revue Eurostudia-Le Centre canadien d'�tudes allemandes et europ�ennes
ACCUEIL Numéros précédents Contact et abonnement

« De l’esprit des lois ». Quelques éléments de réflexion à propos de la « loi ADN » en France

Vol. 3, no. 2, décembre 2007
Deutsch | English

Chowra Makaremi (Université de Montréal)

La France a introduit, dans sa dernière loi migratoire, le recours aux tests ADN pour vérifier les liens de parenté lors d’une demande de regroupement familial. L’article revient sur cette disposition législative polémique, qui a cristallisé pour un temps le débat public sur les migrations. L’histoire mouvementée de cette loi nous invite à réfléchir sur une série de repositionnements et de « passages en force », qui permettent d’identifier, dans le cadre politique et social d’une démocratie libérale, un travail d’imposition et d’évolution des normes de gestion (au plus intime de la vie des individus, comme le test ADN). Mais au-delà, pourquoi la politique de contrôle migratoire activement menée par la France focalise-t-elle de la sorte sur cette dimension relativement marginale qu’est le regroupement familial ? En quoi cette approche, et les techniques d’administration sur lesquelles elle se fonde, participent-t-elle d’une reconfiguration actuelle de la gestion des populations étrangères entre construction post-coloniale du « problème migratoire » et réalité biopolitique.