CCEAE/CCGES-Université de Montréal
--
ACCUEIL ENSEIGNEMENT RECHERCHE CONTACT CENTRE AT YORK UNIVERSITY
Programme (200.7 ko)
Formulaire d’inscription (48.2 ko)
du mercredi 22 au vendredi 24 mars 2006

Colloque Arts de mémoire : Matériaux, médias, mythologies

Musée d’art contemporain de Montréal, 185, rue Sainte-Catherine Ouest

Depuis 1994, le Musée d’art contemporain de Montréal organise des colloques dans le but de faire connaître au public diverses approches théoriques, à travers le regard de théoriciens, d’historiens et d’artistes de différentes disciplines. Dans la foulée de l’hommage rendu au couple Max et Iris Stern, le Musée annonçait en 2005 que ses colloques internationaux seraient désormais présentés sous le nom de Colloque international Max et Iris Stern.

Organisée en collaboration avec le Centre canadien d’études allemandes et européennes et le Centre de recherche sur l’intermédialité de l’Université de Montréal, la première édition de l’événement, intitulée ARTS DE MÉMOIRE - Matériaux, médias, mythologies, aura lieu les 22, 23 et 24 mars prochains, dans le cadre de l’exposition Anselm Kiefer : Ciel - Terre. Les conférences, présentées en français et en anglais, se dérouleront à la salle Beverley Webster Rolph du Musée.

Le colloque ARTS DE MÉMOIRE mettra en évidence quatre notions ou thèmes distincts, quoique reliés : la mémoire, la matière, les médias et les mythologies. La mémoire sera abordée selon différentes perspectives, dont celle de ses relations avec les médias et celle des enjeux de sa lecture historique. Les médias, dont la photographie, le cinéma, l’internet, seront aussi examinés du point de vue de l’esthétique des nouveaux médias - l’art web par exemple - dans la culture contemporaine. La matière, ou le matériau, a également à voir avec la question de mémoire lorsqu’elle s’articule autour de réflexions sur la réciprocité. Le thème des mythologies sera étudié à travers l’œuvre d’Anselm Kiefer, mais aussi selon l’angle des métamorphoses.

Par son titre, le colloque souhaite aussi rendre hommage à l’historien de l’art réputé, Daniel Arasse (1944-2003), et à ses importants travaux sur les « arts de la mémoire » qui l’ont conduit à approcher tout à fait autrement l’œuvre d’Anselm Kiefer.

Les conférenciers et modérateurs invités du Colloque international Max et Iris Stern sont : Hubertus v. Amelunxen, directeur fondateur de l’École internationale des nouveaux médias (Lübeck, Allemagne) et directeur général de l’École Européenne Supérieure de l’Image (Angoulême / Poitiers, France) / Philippe Despoix, codirecteur du Centre canadien d’études allemandes et européennes, et professeur au Département de littérature comparée de l’Université de Montréal / Myrtô Dutrisac, chercheuse postdoctorale au sein du groupe de recherche « Médias et mémoire. Perspectives croisées sur l’Allemagne contemporaine » (Université de Montréal) / André Habib, doctorant en littérature comparée à l’Université de Montréal (option littérature et cinéma) / Ute Holl,professeure au département des médias de l’Université du Bauhaus à Weimar / Conor Joyce,critique d’art à Londres/ Verena Kuni, professeur à l’Université de Francfort / Christine Lavrence, professeur adjoint à l’Université St. Francis Xavier, à Antigonish / Ines Lindner, historienne de l’art et chercheuse invitée au Centre de recherche sur l’intermédialité de l’Université de Montréal / Caroline Moine, chercheuse postdoctorale au Centre Marc Bloch, à Berlin / Walter Moser, titulaire de la Chaire de recherche du Canada « Transferts littéraires et culturels » à l’Université d’Ottawa / Régine Robin, professeur émérite à l’Université du Québec à Montréal / Marie-Noëlle Ryan, professeure de philosophie à l’Université de Moncton / Sabine Schütz, de l’Université de Cologne, auteure de Anselm Kiefer. Geschichte als Material (1999) / et Barbara Wolbert du département d’anthropologie culturelle à l’Université de la Viadrina à Francfort-sur-l’Oder.

Rappelons que, depuis la fondation du Musée en 1964, Max et Iris Stern ont contribué de manière significative à l’essor de l’institution en enrichissant sa collection de plusieurs dons, parmi lesquels figurent des oeuvres de Hans Arp, Paul-Émile Borduas, Emily Carr, John Lyman et Jean-Paul Riopelle. De plus, en avril 2004, le Musée d’art contemporain bénéficiait d’un don de la Fondation Max Stern, constituant un fonds de dotation pour l’organisation de nouveaux colloques internationaux.

Ce colloque souhaite rendre hommage à l’historien de l’art réputé, Daniel Arasse (1944-2003).

Informations supplémentaires sur le site du Musée d’art contemporain