revue Eurostudia-Le Centre canadien d'�tudes allemandes et europ�ennes
ACCUEIL Numéros précédents Contact et abonnement

Autour d’un événement politique inouï

Deutsch | English

Parfois on est porté à croire que l’histoire aime célébrer elle-même, tellement elle enchaîne des événements « historiques » au rythme des siècles : exactement deux cent ans après l’événement qui marqua l’Europe comme nul autre avant, les bouleversements engendrés par la révolution française se trouvaient rappelés par la chute du Mur de Berlin et le réaménagement de l’ordre européen et global qu’elle suscita.

Chaque fois il s’agissait d’événements européens à plusieurs sens : en se déroulant au milieu du continent, ils mettaient un terme à l’ordre établi et inauguraient une toute nouvelle configuration pour la coexistence des peuples européens. Certains croient pourtant que contrairement à la révolution française, qui malgré sa vocation « universelle » n’était en quelque sort que le début de la répartition définitive du monde parmi les européens (voir EUROSTUDIA. Revue transatlantique de recherche sur l’Europe, vol. 3, no. 2 : Europe – Afrique : regards croisés sur une « Europe spirituellement indéfendable »), 1989 pourrait coïncider avec le déclin de l’Europe et la fin de sa domination de la planète.

La présente livraison d’EUROSTUDIA est destinée à une réflexion sur ce genre de questions à la lumière de l’évolution des deux dernières décennies. Ainsi ce numéro réunit quatre contributions de trois historiens (Reiner Marcowitz, Stephan Martens et Olivier Wieviorka) et d’un témoin et à la fois protagoniste des mouvements politiques et sociaux d’alors aboutissant à l’effondrement de la République démocratique de l’Allemagne (Jens Reich). L’objectif de leurs contributions est non seulement de rappeler les événements d’il y a vingt ans, mais aussi d’analyser les changements qu’ils ont déclenchés et de réfléchir sur leurs futures conséquences.

J’aimerais remercier tout particulièrement Izabela Potapowicz pour son soutien dans la réalisation de cette livraison d’EUROSTUDIA.

Dietmar Köveker
Directeur